La gestion du cycle de vie des applications représente aujourd’hui un véritable facteur clé contribuant au succès des entreprises qui font du logiciel. Ses enjeux divers et multiples, allant bien au-delà de l’amélioration des performances globales, font de cette approche un atout non négligeable pour toute entreprise : retrouvez ci-dessous les concepts et bénéfices fondamentaux de l’ALM. 

make team collaborate
Le logiciel d’Application Lifecycle Management Tuleap: tous les outils, toutes les équipes, au même endroit

ALM, qu’est-ce qui se cache derrière cet acronyme ?

Nous vivons désormais dans un monde axé sur les logiciels, dont la qualité et la performance impactent directement les résultats des entreprises et leur capacité à réussir. Raccourcir les délais de livraison, accélérer le time-to-market, veiller la qualité des produits; les organisations sont constamment à la recherche de moyens pour optimiser toutes les étapes du cycle de vie des applications logicielles. Ainsi est né l’Application Lifecycle Management, la Gestion du Cycle de vie des Applications en français.

L’objectif de l’Application Lifecyle Management est d’améliorer la gestion de vos projets et gérer entièrement le cycle de vie du logiciel, depuis son idée de départ jusqu’à sa mise en production et sa phase de maintenance, en passant par sa conception, sa réalisation et sa validation.

Tous les départements de l’entreprise peuvent être impliqués dans le cycle de vie de l’application: bureau d’étude, recherche et développement, design, marketing, qualité, service après vente…. L’ALM fournit donc des outils :

  • aux équipes techniques et aux spécialistes métier et fonctionnel :qui vont développer le logiciel à proprement parler, le tester
  • mais également aux équipes marketing et commerciales: qui vont faire des propositions en fonction des attentes marché, de la concurrence
  • et aux partenaires et utilisateurs finaux : qui vont avoir de vrais cas d’usages et feront potentiellement remonter les incidents,
  • aux équipes de maintenance : qui vont suivre les tickets.

L’ALM va donc être utilisé aussi bien dans l’analyse des besoins, la gestion de projet, le cycle de développement logiciel, le support (HelpDesk), le contrôle de la qualité… La gestion du cycle de vie des applications (ALM, Application Lifecycle Management en anglais) peut ainsi être définie comme « l’ensemble des personnes, des outils et des processus participant activement à l’évolution d’un logiciel de sa conception, en passant par son développement, testing et déploiement, jusqu’à sa fin de vie ». 
Plus précisément, l’ALM englobe de multiples disciplines, traditionnellement séparées dans le processus de gestion de projet, qui sont grâce à l’ ALM, centralisées et orchestrées : Gestion de Projet Agile ou non , Suivi des exigences et des tickets, Gestion des Tests et Assurance Qualité, Baseline des Exigences, Développement Continu, Gestion des Documents.

L’un des enjeux majeurs de la gestion du cycle de vie des applications est de créer un environnement et un climat propice à la communication et collaboration des différentes équipes, allant par conséquent contribuer à une amélioration sensible des performances globales de l’entreprise.

Les bénéfices d’un outil ALM

Vision commune et optimisation des coûts

La gestion du cycle de vie d’un produit vise à définir une vision et direction claires au sujet d’une application donnée, bien avant que son développement soit lancé. En effet, une solution d’Application Lifecycle Management sert de point de référence pour l’alignement des équipes. Cela contribuera non seulement à optimiser la cohérence et l’efficacité des actions menées, mais également à réduire considérablement les risques ainsi que les coûts, et cela, en termes de temps et argent. 

Traçabilité accrue tout au long du cycle de vie

Un outil ALM participe activement à l’amélioration de la visibilité et de la traçabilité des opérations à tous les niveaux : il assure le suivi de ce qui a été défini, réalisé et éventuellement modifié (notamment les exigences) au fil du temps. Une solution ALM comme Tuleap, permettant une gestion très fine des droits d’accès, va garantir une traçabilité complète de qui a modifié quoi, que cela soit des développeurs, membres d’ équipes, clients internes ou encore fournisseurs. En effet, dans des secteurs de plus en plus normés, un outil ALM permet de développer des logiciels conformes aux normes industrielles, en répondant à toutes les exigences de qualité et de traçabilité.

Amélioration des prises de décision

Les outils ALM permettent aux équipes d’avoir une vision globale et en temps réel de l’avancement des projets, de façon macro ou micro. Les tableaux de bords vont faciliter les prises de décisions, améliorant la qualité des produits livrés et les performances globales de l’entreprise.

Gage de conformité

Les outils de gestion du cycle de vie des applications se révèlent être extrêmement utiles pour les entreprises devant se conformer à des normes exigeantes en termes d’assurance qualité. Puisque les spécifications des clients sont établies et validées avant que le processus de développement démarre, et que d’ailleurs en cas de modifications tout est enregistré et traçable, il est finalement plus simple de prouver aux auditeurs la conformité du produit aux normes correspondantes. 

L’ALM est un processus stratégique de l’entreprise

L’ALM est un de processus critique de l’entreprise, il doit être considéré comme tel. Les investissements que représentent les développements de produits logiciels innovants motivent les entreprises et leurs DSI à industrialiser les développements applicatifs, à s’assurer que les produits développés correspondent bien aux besoins du marché. Un outil ALM va agir sur 3 niveaux dans l’entreprise.

cycle devops
Un outil ALM permet d’industrialiser le processus de création de valeur via le logiciel. 

Une démarche d’Application Lifecycle Management permet d’outiller l’ensemble de la chaine de valeur du logiciel. On peut les regrouper en trois niveaux. 

Gouvernance

La gouvernance permet de piloter son patrimoine applicatif. C’est l’ensemble des décisions prises au sujet d’un projet logiciel. Elle

Lors de cette étape, il est fondamental de s’assurer que toutes les caractéristiques fonctionnelles et non-fonctionnelles ainsi que tous les besoins et objectifs auxquels l’application doit répondre soient bien définis. Une fois les exigences établies et validées, le développement peut être lancé.

Développement

Cette étape technique est la production du logiciel en lui même. Il s’articule autour de toutes les opérations liées à la conception, la construction, les tests et finalement le déploiement d’une application.

La phase de développement est au coeur de toute entreprise agile et DevOps, étant axée sur un processus d’intégration continue qui vise à garantir des releases beaucoup plus fréquentes d’applications qualitatives, fortement optimisées. 

Exploitation et maintenance

Il s’agit de mise en production des produits logiciels et leur suivi.

Une fois les tests validés et l’application déployée aux utilisateurs finaux, il y existe toute une série d’opérations qui doivent être assurées, dans le but de faire évoluer l‘application en permanence, au travers d’entretiens réguliers et de mises à jour (par exemple, pour résoudre des bugs techniques, rajouter des fonctionnalités…) jusqu’à son éventuel retrait du marché. 


Les fonctionnalités indispensables d’un bon outil Gestion du cycle de vie des applications