Le Product Owner est un des 3 rôles clés de la méthodologie agile Scrum, aux côtés de l’équipe de développement, dont le Scrum Master. Clarifions ses responsabilités.


Dans la méthodologie agile Scrum, le Product Owner, est le « propriétaire du produit » en français. Il fait partie de l’équipe projet et sa responsabilité est de définir le Produit Maximisé Viable dans le temps et le budget du projet.
Il intervient également dans plusieurs méthodes agiles : vous pouvez découvrir les 5 méthodes agiles à l’échelle les plus utilisées ici.
Le PO cumule souvent un savoir-faire technique pour être capable d’échanger avec l’équipe de dév. et un savoir-être pour gérer tous les échanges avec les clients et les autres acteurs du projet.
Garant du succès du projet, il est responsable de plusieurs activités :

Les responsabilité du product owner

Revenons sur certaines parties de son rôle pour lever des ambiguïtés. Peut-être vous sera-t-il aussi utile de (re)lire ce glossaire des termes Scrum avant de continuer.

Responsable de la valeur à livrer, pas de ce qui est livré

La première phrase proposée dans le Scrum Guide au sujet du Product Owner (PO) est :

Le Product Owner est responsable de maximiser la valeur du produit résultant du travail de l’équipe de développement

Mais elle est souvent mal comprise. Contrairement à ce qui peut être interprété à la lecture de cette phrase, le Product Owner n’est pas responsable du produit réalisé. Il a la responsabilité cruciale de donner une vision du produit et de bien travailler le backlog. Il doit fournir des users stories précises et s’assurer qu’elles sont bien comprises. C’est ainsi que l’équipe de développement pourra les prendre en charge correctement et en faire des fonctionnalités de qualité qui répondent aux attentes des utilisateurs. Ensemble, le PO et l’équipe travaillent pour livrer un maximum de valeur.

Responsable du backlog, pas des tâches

Le PO est donc le responsable de l’entretien du product backlog, le panier du produit. Son rôle consiste à recueillir les attentes du marché, des clients, à écrire les users stories qui correspondent et travailler avec le client à les prioriser. Comme le product backlog est la base de travail de l’équipe de dév, le PO doit veiller à ce que les demandes soient correctement comprises, qu’il n’y ait pas de raccourcis ou de déductions erronées. Le backlog doit être partagé, autant que faire se peut, avec les clients et tous les membres du projet, ainsi que le planning et les prévisions des prochaines itérations.
Les tâches, et éventuellement les sous-tâches, sont gérées par l’équipe. C’est l’équipe qui découpe les users stories en tâches, souvent plus techniques et opérationnelles, avec l’objectif de satisfaire le besoin exprimé.

Responsable de la vision, pas de l’équipe

Tout comme le Scrum Master, le Product Owner n’est pas le chef de l’équipe. Dans la théorie, il n’a pas de rapport hiérarchique; ou du moins, ce n’est pas parce qu’il est PO qu’il est le N+1. Cela est possible mais ce n’est pas l’idée dans Scrum. Rappelons que Scrum invite à une équipe auto-organisée. L’équipe de développement trouvera donc par elle-même sa façon de travailler. Elle est responsable de ces propres actions et travaux.
Par contre, le Product Owner doit porter la vision du produit scrum. Il doit aligner les parties prenantes autour d’une même vision : clients, dirigeants, marketeux, développeurs, partenaires. Le produit livré n’en sera que meilleur puisque chacun apportera sa pierre à l’édifice, avec un objectif commun.


Tuleap outille vos projets agiles

Gestion du product backlog, release planning, suivi des sprints, Tuleap facilite le travail des équipes agiles.

sed quis dolor ut risus mi, tristique adipiscing