Parce que l’agilité à l’échelle est l’un des enjeux cruciaux des grandes organisations, nous avons interrogé quatre experts afin de constituer un ebook, permettant de comprendre les apports de l’agilité à l’échelle et SAFe. L’article suivant est un extrait de cet ebook et nous permet de déterminer à partir de combien de personnes/équipes il faut envisager l’agilité à l’échelle.

e-book agilité à l'échelle

Alexandre Cuva coach agile
Alexandre CUVA, coach agile et dirigeant de SoCraAgile

Au delà d’une unique équipe de travail

On parle d’un produit à l’échelle dès que plus d’une équipe travaille sur le même produit. Mais cela ne veut pas dire que nous devons immédiatement se lancer sur un framework comme SAFe qui est recommandé dès 50 individus. Deux équipes, c’est 2 entités qui se coordonnent à l’aide d’un Scrum of Scrum par exemple.

jean-claude delagrange coach agile
Jean-Claude DELAGRANGE, coach agile

Quand l’effectif approche 10 personnes

Il est important de surveiller l’effectif d’équipes agiles, dès qu’il approche 10 personnes, dans la mesure où il est plus facile de faire fonctionner deux petites équipes qu’une grosse ; on peut alors déjà parler d’agilité à l’échelle.

Mais dès qu’un produit en cours de développement s’intègre dans un environnement plus large, il est important d’identifier toutes les parties prenantes et tous les SI impliqués, pour créer le plus vite possible l’organisation qui permettra la meilleure des synchronisations.

Laurence Hanot coach agile
Laurence HANOT, coach agile chez Zenika

Dès lors qu’une équipe a besoin de se synchroniser et de se cadencer avec d’autres équipes ou métiers

Je rejoins mes co-auteurs, à partir de 2 équipes, on est à l’échelle. Même une seule équipe Scrum développant une application et qui travaille avec d’autres métiers comme du hardware, du marketing, de la mécanique, des produits physiques (par exemple une application mobile qui va piloter les radiateurs de votre maison à distance) sera, à mon sens, déjà dans de l’agilité à l’échelle (dans cet exemple, je parle de l’échelle “horizontale” que j’évoquais dans la première question).

On pourrait dire que l’on est à l’échelle à partir du moment où une équipe a besoin de se synchroniser et de se cadencer avec d’autres équipes ou métiers.

Aller plus loin