Parce que l’agilité à l’échelle est l’un des enjeux cruciaux des grandes organisations, nous avons interrogé quatre experts afin de constituer un ebook, permettant de comprendre les apports de l’agilité à l’échelle et SAFe. L’article suivant est un extrait de cet ebook et nous permet de voir si la mise en place SAFe est vraiment sécurisée pour une organisation.

e-book agilité à l'échelle

jean-claude delagrange coach agile
Jean-Claude DELAGRANGE, coach agile

Le risque dépend fortement du facteur humain et de l’alchimie entre les membres

C’est la force de SAFe de sécuriser l’organisation en intégrant à la fois les rôles traditionnels hiérarchiques et des rôles nouveaux assurant une horizontalité et une synchronisation des productions, hors hiérarchie. Le tout en leur donnant des règles fortes, voire contraignantes, garantissant l’efficacité du système dans son ensemble.

La sécurité de cette organisation dépend énormément du facteur humain, c’est à dire à la fois de la bonne volonté des premiers à accepter et faire une place aux seconds et d’une bonne alchimie entre les femmes et hommes qui vont constituer l’équipage.

Le principal risque est que le poids de l’organisation générée par le framework ralentisse les équipes et alourdisse le processus de décision, d’autant qu’il est difficile de s’assurer que tous les managers jouent véritablement le jeu de l’agilité.

Laurence Hanot coach agile
Laurence HANOT, coach agile chez Zenika

Le risque est une application de SAFe sans accompagnement, massive et non raisonnée

De mon point de vue, SAFe ne définit aucun rôle hiérarchique. Son argumentaire est plutôt de proposer une organisation virtuelle (« the second operating system » dans SAFe 5.0) pour délivrer des produits et solutions, sans changer la structure du département ou de l’entreprise.

Le risque est donc justement de ne pas aller suffisamment loin et de ne pas aider à remettre en cause l’écosystème ou la structure même de l’entreprise. Cependant, je ne connais pas d’approche d’agilité à l’échelle qui le fasse.

Un autre risque, mais comme d’autres approches, est une application « by the book », sans ajustement, ni accompagnement, de manière massive et irraisonnée. Je n’ai pas encore rencontré cela sur le terrain.

Aller plus loin