Si vous travaillez auprès d’ équipes de développeurs ou que vous vous êtes à l’écoute des nouvelles méthodes de management, vous avez surement déjà entendu parler de la méthode Agile Scrum. On pourrait croire que “Scrum” et “Agile” sont des mots interchangeables. Ce monde au jargon bien spécifique peut sembler un brin complexe, avec des termes opaques comme « planning poker », « sprint », « backlog », « burndown ». Pour y voir plus clair, nous allons rentrer un peu dans le détail et voir qu’au final se sont deux notions liées mais distinctes.

Je suis Agile, je mange Scrum

Pour bien comprendre les similitudes et différences, voici un parallèle facile à comprendre. On pourrait comparer la méthode Agile et Scrum à un régime et une recette. Un régime vegan est un ensemble de pratiques basées sur des valeurs et des principes. Une recette de risotto aux champignons est une des recettes possibles permettant de mettre en application le régime vegan. Dans notre cas, l’Agile (ou l’Agilité) c’est le régime. Scrum, c’est une recette. Une autre application du régime Agile, c’est la recette Kanban. Vous voyez?

agile scrum cooking
Agile est un régime. Scrum un des recettes.

Des valeurs communes

Maintenant que la distinction est plus claire, rentrons dans les fondements des termes.
L ‘approche Agile est la capacité d’une organisation à fournir au plus tôt et régulièrement, des produits procurant de la valeur aux clients, tout en s’adaptant rapidement aux changements de son environnement. Scrum fait partie de ce mouvement. C’est une des approche. Peut-être l’ approche la plus importante, mais ce n’est pas la seule.
Une équipe peut se sentir Agile, sans utiliser Scrum. Mais l’inverse n’est pas vrai. Faire du Scrum sans être Agile, dur dur. Cela ne sera pas des plus efficace.
Si on récapitule:

  • La gestion de projet Agile (ou l’Agilité), est un ensemble de méthodes et pratiques basées sur les valeurs et les principes du Manifeste Agile avec des valeurs fortes comme la collaboration, l’autonomie et des équipes pluri-disciplinaires.
  • Scrum est une méthode de gestion de projet agile, appelée aussi framework, basée sur des itérations cadrées et courtes de 2,3 semaines, dont l’objectif est de livrer de la valeur rapidement pour récolter du feedback. Scrum a été utilisé à l’origine par les équipes de développeurs mais cette approche tend désormais à être appliquée à de nombreux usages, plus largement au sein des organisations.

Le Manifeste Agile

A l’origine était le Manifeste Agile. Le Manifeste Agile est le résultat d’une réunion qui a eu lieu en 2001 aux États-Unis et qui rassembla 17 experts du développement logiciel. Leur objectif était de trouver une nouvelle méthode afin de mieux tenir les délais et le budget d’un projet. Pour y arriver, ce Manifeste proposait notamment, de privilégier les processus légers par rapport aux processus lourds en vigueur à l’époque (et encore très souvent aujourd’hui, sous forme plus ou moins assumée).
Le Manifeste Agile repose sur 4 valeurs clés:

  • les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils,
  • des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive,
  • la collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle,
  • l’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan.
Manifeste Agile français

Les méthodes agiles ont voulu apporter de nouvelles réponses aux méthodes classiques, trop prédictives et trop rigides, en mettant en avant des principes plus souples : collaboration, adaptation, auto-régulation, retours utilisateur sont au coeur de l’approche.

Une des valeurs fondamentales de l’Agilité est de la fait de valoriser les échanges humains. Les individus et les interactions sont plus importants que les processus. Ceci représente une rupture fondamentale avec les approches « processus ».

L’autre valeur essentielle, qui diffère complètement des approches de gestion de projet traditionnelles, est le fait d’accepter le changement, même tardivement. Par « accepter », on entend surtout « gérer le changement », accepter qu’il n’y ait pas de cahier de charges de 300 pages avant de commencer le projet ». Ça c’était nouveau (et reste encore un beau challenge pour pas mal de relations contractuelles).

Vous voyez donc, que du Manifeste Agile à Scrum, il n’y a qu’un pas…

Scrum, une méthode agile pour les projets complexes

agile scrum rugby
Scrum signifie « mélée » dans un match de rugby

Le Manifeste ne donne pas d’indication sur la façon de faire, ni sur les frameworks à utiliser. Chaque équipe est libre de mettre en place la façon de collaborer qui lui semble la plus efficace. La démarche Scrum est la plus connue des méthodes agiles. C’est aujourd’hui la méthode la plus employée. Comprenons mieux ce framework.

Scrum est une approche agile avec un ensemble de vocabulaire et d’évènements spécifiques qui permet la gestion et le développement d’applications complexes. Scrum, signifie « mélée » en anglais. C’est une belle image pour illustrer l’esprit de groupe avançant ensemble vers un même objectif.

Flash back. Au milieu des années 90, un homme, Jeff Sutherland, frustré de voir les projets sans cesse sujets aux mêmes dérapages au niveau du budget et du non respect des échéances, décide de chercher une solution ailleurs. Aidé de Ken Schwaber, ils s’inspirent de deux japonais connus dans le domaine du management qui se réfèrent au jeu du rugby pour illustrer leur propos. Leur analogie montre qu’une équipe auto-organisée, qui collabore pour atteindre un objectif commun est bien plus efficace que plusieurs individus chargées de la réalisation individuelle de tâches. Leur postulat est que cette performance peut être reproduite pour des équipes de développement logiciel, et plus encore lors de projets complexes.

Sur la base de ses recherche, Jeff crée l’approche Scrum. Il rencontre un franc succès auprès des équipes de développement du monde entier et Scrum devient vite populaire.

Scrum peut être utilisé pour n’importe quel projet complexe, et fonctionne particulièrement bien appliqué au développement d’un produit concret. Il peut très bien s’appliquer à une équipe marketing qui souhaite et devez écrire un cahier des charges pour un projet, cela peut définitivement être bénéfique pour toute l’équipe. »

Du coup, il me faut de l’Agile ou du Scrum

Une gestion de projet agile est nécessaire chaque fois que vos plannings de développement, de déploiement, risquent d’ être remis en cause par des réactions imprévues du marché, des utilisateurs de vos produits ou des événements inattendus. Comme dans tous les jours de la vie en réalité 🙂

Devenir une entreprise agile passe nécessairement par un changement dans la culture des équipes. Selon la culture des organisations, il faudra plus ou moins de temps, plus en moins d’efforts, de renoncements. Celles qui sont le moins engluées dans des hiérarchies historiques et des processus rigides y arriveront plus facilement. Souvent, les start-ups ou les PME naissent avec des valeurs proches de celles de l’agilité, ou n’en sont pas loin, ce qui rend les choses plus faciles évidemment.

Lorsque votre équipe ou votre organisation sera profondément imbibée de ces valeurs agiles, vous pourrez vous essayer à les « exploiter » lors de votre gestion de projet. Scrum a fait ses preuves et peut apporter des résultats concrets et bénéfiques pour tout le monde. Les événements Scrum (daily stand-up, planning poker, rétrospectives…) favorise le changement de culture vers une meilleure cohésion, plus de collaboration ; les jalons courts à respecter cadrent le travail et joue le rôle de stimulateur vers un résultat commun à atteindre.

Mais gardez en tête qu’il existe plusieurs autres méthodes agiles (Kanban, Extreme Programming, Adaptive software development…) et que peut être, votre solution se trouve ailleurs.

Comment les logiciels de gestion de projet aident à appliquer Scrum

Tel que nous l’avons vu dans le Manifeste Agile, les outils arrivent au second plan, après les relations humaines. Mais à un moment donné, quand les équipes sont distribuées ou en télétravail, un logiciel accessible à distance se révèle indispensable. Les post-it qu’on retrouve décollés le lundi matin sur la moquette du bureau, ou les emails sans fin avec le client pour faire le point sur les stories, ce n’est pas très agile n’ont plus.
A noter qu’un outil Scrum ne sera utile et efficace qu’à condition que l’équipe ait un état d’esprit agile. Un backlog en ligne, partageable avec le client et facile à réordonner, et des graphiques automatiques illustrant la tendance du sprint, ça permet de vraiment mieux gérer le changement.

Un logiciel ne changera donc pas les valeurs de vos équipes, mais il leur facilitera leur travail au quotidien. L’outil agile aidera au partage de la vision du produit Scrum et donnera accès aux informations en temps réel à tous les membres de l’équipe, du client au développeurs. L’équipe aura les moyens d’avoir une vue synthétique et globale sur ce qui s’est passé dans le sprint et d’évaluer sa productivité lors des rétrospectives. Il permettra donc la mise en oeuvre concrète des bonnes pratiques agiles de développement qui comprennent également la revue de code ou la gestion des tests.

A noter qu’une des caractéristiques indispensables pour adopter un logiciel Scrum est de s’assurer qu’il pourra s’adapter à votre façon de travailler. De trop nombreux outils pour le Scrum Master et son équipe les obligent à changer leurs façons de travail. Prenez votre temps. « Dans le doute, on va prendre le plus connu. » Ceci n’est pas un bon critère de choix. Faites des tests. Demandez à voir à quoi ressemblerait l’outil Scrum pour vous?

porta. venenatis Curabitur at mattis mi,