Formaliser une vision, sous forme de slogan, d’image ou toute autre représentation facilement mémorable, permet de donner du sens à un projet. Qu’il s’agisse d’un projet de transformation d’entreprise ou du développement d’une nouvelle application logicielle, ce « sens » est indispensable pour permettre aux équipes de s’approprier collectivement le futur produit en comprenant et en partageant sa finalité de manière aussi concrète que possible. Voyons plus en détail ce que cela signifie dans la méthode agile scrum.


Le Product Owner : garant de la vision du produit

La vision du produit fixe le cap, donne du sens et décrit ce qu’on entrevoit pour le produit à court, moyen ou long terme. La vision produit est concise, souvent liée à un problème et pilotée en termes d’objectifs.
Mais attention, la vision produit n’aura de sens et ne sera fédératrice que si elle portée et partagée, permettant ainsi aux équipes de se projeter dans le futur. En Scrum, méthode agile la plus populaire à l’heure actuelle, c’est le rôle du Product Owner.

La vraie mission du Product Owner : expliquer pourquoi on est là, et s’assurer que l’équipe n’en perde jamais vue.

C’est pour cela que le rôle de Product Owner est un rôle clé, bien identifié et spécifique dans l’approche Scrum. En prenant de la hauteur, le Product Owner est au service de la stratégie et la vision du produit. Il la porte avec lui. Il doit donc travailler à aligner tout le monde autour de cette même vision (managers, développeurs, clients, partenaires, autres départements de l’entreprise…). C’est cette vision qui va permettre de construire un produit cohérent, d’uniformiser l’ensemble de la chaîne de développement du produit.

Le sprint, la vision de l’itération

Le Sprint est une itération courte qui englobe les activités d’analyse, de conception, de test et de développement.
Après la planification des sprints, l’équipe projet dispose d’une estimation de la quantité de travail nécessaire à la réussite de l’itération. Les travaux peuvent ainsi démarrer et chacun a une vision claire de l’effort à fournir jusqu’à la fin du sprint. L’ensemble des fonctionnalités à réaliser dans l’itération constitue le « sprint backlog ».
Durant tout le déroulement du sprint, le « cardwall » (tableau) et les graphiques « burndown » donnent une vision synthétique de l’état d’avancement du sprint.

Le stand-up meeting, la vision quotidienne

L’équipe de développement se réunit chaque jour lors de la mêlée quotidienne (ou stand up meeting) afin d’évoquer le travail réalisé la veille, celui de la journée et soulever les difficultés rencontrées. Chaque membre de l’équipe met à jour le « reste à faire » sur les tâches en cours, de manière à actualiser le graphique d’avancement du sprint. Le stand up dure habituellement 15 minutes.


2 ateliers pour travailler sur la vision produit :

Elevator Pitch

L’elevator pitch est une technique pour résumer la vision produit. Il s’agit de synthétiser la raison d’être du projet. C’est le minimum requis ! En une minute, il s’agit de présenter le projet en racontant une histoire qui séduit l’auditoire. L’elevator pitch, également utilisé en commerce, est concis. Il dure une minute maximum. Les membres de l’équipe doivent le connaitre par cœur car il s’agit de la vision synthétique, à placarder partout.
Pour ce jeu, il est capital d’avoir réunies autour de la table toutes les personnes, celles capables de décider et celles qui vont concrètement construire le produit. Dans un projet agile, il prend souvent la forme suivante :

  • POUR : quels clients ou personas
  • QUI VEULENT : l’expression du besoin
  • PRODUIT : votre produit y répondant
  • EST UN : catégorie du produit
  • QUI : avantages clés
  • À LA DIFFÉRENCE DE : principale alternative
  • NOTRE PRODUIT : principale différenciation

Par exemple, l’elevator pitch pour Tuleap pourrait être :
« Pour les équipes qui souhaitent suivre leurs projets plus efficacement, Tuleap est un outil de gestion agile qui leur permet de planifier, suivre et développer de façon collaborative. À la différence de trop nombreux outils rigides, Tuleap est une plateforme qui évolue avec l’équipe, en offrant de vraies possibilités d’adaptations. »

Product Vision Box

La Product Vision Box est une technique ultra pertinente au démarrage d’un projet pour construire la vision et la partager avec l’équipe chargée de concevoir le produit mais aussi ceux chargés de le vendre. Le Product Owner ne peut échapper à cet exercice.

Cet atelier consiste à créer une boite (dans le format des boites de céréales) avec l’ensemble des informations qui permettent d’avoir une bonne vision. L’atelier a un côté ludique. Il favorise les discussions, la confrontation de points de vue, les arbitrages, la levée de certaines incompréhensions. Le format oblige les participants à aller à l’essentiel, à prioriser. Voici comment est organisé la boite :

La face avant de la boite

  • Le nom du projet
  • L’image du projet ou un logo
  • Un slogan
  • 3 ou 4 arguments qui vendent le produit
Product Vision Box ou comment partager la vision produit

La face arrière de la boite

Cette deuxième face est plus détaillée : elle réuni l’ensemble des fonctionnalités principales et les pré-requis du projet.

Les deux faces sur le côté de la Product Vision Box

Comme sur une boite de céréales, vous pourrez définir les ingrédients qui constituent votre produit : les besoins techniques (framework, langage…), les besoins métiers, éventuellement les formations à prévoir.

Sur l’autre côté, vous pouvez ajouter les persona ciblés par votre produit et leurs profils plus détaillés.


Tuleap outille vos projets agiles

Nous vous avons donné quelques pistes pour créer et partager la vision de projet agile.
Vous l’avez en tête et souhaitez-vous lancer à son développement ? Nous pouvons vous outiller.

Aenean dictum nec ut felis venenatis Praesent