« Open source, ça veut dire gratuit ? » « Libre et open source, c’est pareil ? »
Les logiciels open source sont synonymes de transparence et d’innovation, mais sont encore à l’origine de nombreuses confusions. Explications !

Open Source : késako ?

Définition

Un logiciel Open Source est un logiciel informatique, dont le code source est librement accessible, modifiable et redistribuable. Les principes de développement collaboratif et l’échange des savoirs informatiques sont souvent également associés aux communautés des développeurs open source.

Le logiciel open source peut être opposé aux logiciels propriétaires dans la mesure où leur code «est fermé ». Par définition, l’accès au code source d’un logiciel propriétaire n’est pas possible ou très restreint. L’utilisateur paie alors une licence pour utiliser le logiciel; le code n’est pas accessible.

Par exemple, si on compare deux systèmes d’exploitation professionnel: Microsoft Windows est sous licence propriétaire alors que RedHat Enterprise Linux est sous licence open source. Tous deux sont très largement utilisés en entreprises de nos jours.

Mais encore ?

Pour qualifier une solution informatique comme Open Source, l’Open Source Initiative, une organisation à but non lucratif dévouée à la promotion des logiciels Open Source, établit une liste de 10 caractéristiques à respecter :

  • La libre redistribution, c’est-à-dire que quiconque peut vendre ou donner le logiciel, sans frais à verser aux auteurs ;
  • Le code source doit être accessible, distribuable et lisible ;
  • Les oeuvres dérivées et modifications sont autorisées et doivent être distribuables dans les mêmes termes que la version originale;
  • L’intégrité du code source de l’auteur : la distribution du code source modifié peut être restreinte, uniquement si des « patchs » sont distribués avec le code source, afin de modifier le programme ;
  • Aucun discrimination envers des personnes ou des groupes, 
  • Aucune discrimination de domaine d’activité, 
  • Les droits appliqués au logiciel sont applicables à tous les utilisateurs,
  • La licence ne doit pas être relative à un produit. Autrement dit, le logiciel reste libre, même séparé de la distribution logicielle avec lequel il a été fourni ;
  • La licence ne doit pas apposer de restrictions sur d’autres logiciels distribués avec le programme sous cette licence ; 
  • La licence doit être technologiquement neutre

Les bénéfices de l’Open Source

86% of IT leaders say the most innovative companies are using enterprise open source

The State of Enterprise Open Source – Red Hat 2020

Transparence

La transparence découlant de l’accessibilité du code source permet aux sociétés de s’assurer de la conformité et de la qualité du logiciel. Ainsi, les bugs et failles sont facilement détectés par la communauté de développeurs, permettant ainsi une sécurité renforcée.

Prix

Bien qu’un logiciel open source ne soit pas gratuit, le Coût Total de Possession (TCO) reste généralement moins cher qu’une solution propriétaire. 

Liberté et pérennité

Intégrer un logiciel open source à ses outils de travail, ça signifie aussi plus de liberté et moins de dépendance à l’éditeur du logiciel, comme c’est le cas pour les systèmes propriétaires. Vous pouvez modifier le logiciel comme bon vous semble, selon vos besoins. Vous bénéficiez également d’une dynamique collaborative, stimulant l’innovation, avec les contributions et améliorations de tous les utilisateurs. Et puisque le code source est librement accessible, vous êtes sûr de ne jamais perdre votre outil.

Plus d’innovation

De plus en plus, les entreprises notent que l’innovation passe par deux éléments clés : la collaboration et l’ouverture. Ces accélérateurs d’innovation permettent aux entreprises de réduire le time-to-market, les coûts de développement et les cycles de production. L’ ouverture des logiciels, donc l’open source, devient la condition sine qua non pour innover, mieux et plus rapidement.

Découvrez en détail tous les différents avantages de l’Open Source pour les entreprises.


Et le logiciel libre dans tout ça?

Quand on aborde les notions de logiciel Open Source, on ne peut pas éviter celles du logiciel libre. Focus sur ce mouvement incontournable.

Les quatre libertés des logiciels libres

libertés logiciel open source

Le mouvement du « logiciel libre », lancé en 1984 par Richard Stallman, père du projet GNU et un des principaux créateurs du logiciel libre et fondateur de la puissante association Free Software Foundation (FSF), a pour fondement la liberté de des utilisateurs. Dans ce cadre, la Free Software Foundation, créée en 1985, définit le logiciel libre selon 4 libertés fondamentales : 

  • La liberté d’utilisation, 
  • La liberté de copie, 
  • La liberté d’étudier, 
  • La liberté de modification.

Licences libres

Il existe 2 grandes catégories de licences libres.

  • La licence GNU GPL (General Public License) représente la majorité des logiciels libres et bénéficie d’un copyleft fort : les usagers peuvent accéder au code, le modifier, le redistribuer dans la mesure où ils n’apportent aucune restriction. 
  • La licence MIT, à l’instar de la licence GPL, permet les mêmes libertés mais n’est pas copyleftée : elle autorise les modification sous d’autres licences, propriétaires ou non. 

Le copyleft, en opposition au copyright, permet l’étude, la modification et la diffusion des oeuvres, rendant un logiciel libre, et oblige les versions dérivées à l’être également par effet de contamination.


Libre vs Open Source

Il est encore courant de noter dans la presse une confusion entre les termes de logiciel libre et open source. Les deux concepts sont souvent utilisés comme synonymes. La question est donc : y a-t-il une différence entre les expressions open source et logiciel libre  ou, on contraire, sont-elles interchangeables ?

Du libre à l’Open Source

Le terme anglophone « free software » a longtemps porté à confusion, puisqu’il induisait une notion gratuité alors que ce n’est pas le sujet. En effet, « free » signifie à la fois « libre » et « gratuit » en anglais. Mais Richard Stallman précisait bien qu’il fallait comprendre le « free software » comme « free as in free speech, not as free beer », en d’autres termes, ici, c’est « free » comme la liberté et non comme gratuit.

En 1998, la fondation Open Source Initiative est créée, afin d’adapter le logiciel libre à l’industrie du logiciel commercial. La formule « open source » met ainsi un terme au raccourci initié par le double sens de « free ». 

Bien que ces 2 termes soient très fréquemment employés de façon interchangeable, Richard Stallman explique que le logiciel libre est un mouvement social et politique tandis que l’open source est une « méthodologie de développement ».

Les différences

On peut dire que le mouvement du logiciel libre va plus loin que l’aspect technique du code, dans la mesure où il prône des valeurs philosophiques, presque revendicatrices, politiques, pour certains.

Ainsi, il apparaît qu’un logiciel libre est forcément Open Source. Mais l’inverse n’est pas vrai : un logiciel peut être Open Source sans être libre au sens où l’entend la FSF.

En conclusion, « logiciel libre » et « open source » ne sont pas synonymes.

Open Source ne veut pas dire gratuit

En général

Même si le raccourci est encore fait de nos jours, un logiciel open source ne veut pas dire gratuit : il est régit par une licence, qui lui confère sa qualité open source. Autrement dit, l’auteur autorise l’accès et la modification du code de son logiciel. 

Certains services sont payants, à hauteur des ressources employées. Ainsi, il existe généralement une version communautaire gratuite, accessible et modifiable librement pas tous; puis les versions Entreprise, le service d’assistance, de maintenance et certaines fonctionnalités sont payantes. 

A contrario, les freeware (logiciels gratuits) ne permettent pas nécessairement l’accès au code source : libre ne veut pas dire gratuit et inversement. 

Et pour Tuleap ?

gestion de projet agile open source

Tuleap est un logiciel de gestion de projet entièrement Open Source.
La version Tuleap Community Edition est librement et gratuitement téléchargeable, avec un certains nombre de fonctionnalités disponibles. 

La version Tuleap Enterprise Edition, accessible via souscription payante, apporte plus de stabilité et de sécurité, donne accès à des fonctionnalités complémentaires, du support technique et de l’accompagnement à l’usage. 

Tuleap Community Edition et Tuleap Enterprise Edition sont tous deux sous licence Open Source GPL, pour plus d’indépendance, plus d’innovation.

Et voici toutes les bonnes raisons de choisir Tuleap comme logiciel de gestion de projet.

En résumé

Manon Midy, notre Marketing Manager, a eu l’occasion de s’exprimer sur le sujet, d’une manière synthétique et claire. Si vous deviez retenir quelque chose, ce serait ça :


Découvrez Tuleap, le 1er outil de gestion agile 100% Open Source

consectetur Donec Praesent mattis venenatis, dictum leo.