Les entreprises évoluent au sein d’environnements de plus en plus normés et évolutifs ; ceci nécessite un processus qualité rigoureux, qui doit pouvoir s’adapter aux évolutions de réglementations. Les études montrent que l’agilité a des impacts positifs sur la qualité logicielle et la capacité d’adaptation aux changements. Mais malgré tous les bénéfices de l’agilité, le cabinet de recherche Gartner nous dit que seulement 31% des entreprises l’ont adoptée. Dommage ! Car l’agile vient avec un ensemble de bonnes pratiques qui assure la création d’une conformité de façon continue. On vous donne ici 7 pistes qui démontre comment être une entreprise agile va vous aider à atteindre votre conformité.


Piste n°1 : Passer du contrôle qualité à l’ assurance qualité

Il s’agit de changer d’état d’esprit sur la conformité pour passer du « contrôle qualité » à « l’assurance qualité » vers la « culture stratégique de la qualité ».

  • Le  contrôle qualité est un processus réactif qui vérifie à la fin que tout est conforme et qui cherche à identifier les anomalies.
  • L’assurance qualité quant à elle est plus proactive, elle anticipe et prévient les anomalies.
  • Pour aller encore plus loin, le cadre méthodologique Scaled Agile Framework, utilise le terme de build-in quality; il considère la qualité comme une culture qui doit s’intégrer dans la stratégie et dans les métiers. La qualité faisant partie intégrante de l’ADN de l’entreprise, de l’ADN d’équipe, elle permet de soutenir la business agility.

➡️ La qualité en tant que valeur d’entreprise évite les coûts de retard liés aux rappels produits, résolutions de problèmes… sans parler de l’impact sur l’image de l’entreprise.

Vers une culture de la qualité

Piste n°2 : Créer des équipes multi-compétences

équipe agile multi-métiers

Malgré les efforts et les avancées, dans de nombreuses organisations on trouve encore beaucoup d’équipes cloisonnées. Si on regarde le côté R&D, on note encore: 

  • les équipes de développement Logiciel d’un côté,
  • les équipes de développement Hardware de l’autre,
  • l’ équipe de contrôle qualité à part,
  • et les business analysts encore ailleurs.

L’approche agile propose de casser ces silos et de créer des espaces projets (appelés Workspace dans Tuleap) qui vont accueillir des profils différents, aux compétences complémentaires et leur permettre de travailler ensemble autour d’un même produit. Ces femmes et ces hommes, venant de divers horizons, vont apporter une lecture différente sur le projet. On passe ainsi d’un « projet d’une équipe” à une conception orientée “Solution » (terme que l’on retrouve une nouvelle fois dans la méthode SAFe), centrée sur le bénéfice client .

➡️ La création d’équipes multi-compétences autour de la création d’une « solution » apporte plus de cohérence et plus de productivité dans le développement du produit.

Piste n°3 : Créer un Système de Management de la Qualité Agile

Vous connaissez certainement la roue de Deming qui fait partie du processus SMQ. Nous vous proposons d’accélérer cette roue vertueuse, supportée par le système de management de la qualité pour entrer dans  un processus d’amélioration continue. Voici quelques conseils pour ajouter plus l’agilité dans votre SMQ:

  • Former sur le fait que la qualité est la responsabilité de tous
  • Concevoir le produit ET la conformité en même temps
  • Vérifier, valider de façon continue
  • Intégrer les plans de test dès le début du développement
  • Favoriser les approches Lean telles que le Pair Programming, la revue de code, l’intégration continue,…
  • Mesurer la qualité, c’est -à -dire mesurer la satisfaction du client final ou des fournisseurs, mesurer le nombre d’anomalies…
  • S’améliorer, petit à petit.

➡️ Avec un SMQ Agile, le système de management de la qualité de votre entreprise s’adapte plus rapidement aux évolutions de notre monde.

système de management de la qualité - roue de deming

Piste n°4 : Concevoir la conformité de façon continue

Traditionnellement, les équipes fonctionnaient (ou fonctionnent encore) avec des méthodes de gestion de projet de type Waterfall avec un cycle globale PDCA (Plan, Do, Check, Act) où les vérifications de conformité sont réalisées à la fin du processus. Ce modèle soulève une problématique claire : les modifications sont plus couteuses car les anomalies sont détectées au dernier moment.

L’agilité, elle, propose de faire des cycles réguliers PDCA , tout au long du développement. On se trouve ainsi dans une démarche de conformité itérative ; on s’assure que le produit final est conforme petit à petit, au fil des nouveaux développements, sans qu’on ait de mauvaises surprises ou de modifications importantes à faire à la fin du processus. On construit la conformité pas à pas. Au fur et à mesure que le produit a de nouvelles fonctionnalités, il englobe la partie conformité, la documentation, les tests, … 

➡️ De cette façon, les cycles réguliers PDCA permettent d’atteindre la qualité de façon plus efficiente tout en diminuant les risques.


Piste n°5 : Appliquer le DevOps au monde industriel

La méthodologie DevOps est souvent utilisé et plutôt adaptée au développement d’applications logiciels. L’ enjeu un peu plus nouveau, est d’adapter les bonnes pratiques DevOps à la R&D industrielle et aux développement de logiciels embarqués. Voici des pistes de réflexion :

  • Aller vers une conception coordonnée autour de la chaîne de valeur,
  • Favoriser un assemblage « Hardware-Software » incrémental,
  • Tester au plus tôt pour identifier les écarts le plus vite possible,
  • Mettre en place un système de validation continue.

➡️ Le « DevOps Industriel » permet un développement incrémental du produit et une conformité continue.

cycle devops

Piste n°6 : Décliner les bonnes pratiques agiles aux exigences réglementaires

Les entreprises évoluent dans un environnement de normes et de standards, spécifiques en fonction de leur secteur industriel : ISO, CMMI, HIPAA, Automotive SPICE,… Ces normes sont les points de référence pour rédiger les Exigences et en décliner un système de management de la qualité qui assurera la conformité. Ces Exigences réglementaires peuvent être découpées en plusieurs objets : 

  • les réglementations produits,
  • les exigences fonctionnelles,
  • les exigences non fonctionnelles,
  • les exigences de processus.

En agile, on utilise deux termes très importants, des pré-requis pour atteindre le niveau d’exigence exigé durant le développement d’un produit digital: les Acceptance Criteria (AC) et la Definition of Done (DoD). Ce sont des piliers de la gestion de produit et un impératif absolu pour assurer la qualité des livraisons.  Pour limiter les irrégularités au cours des itérations, les équipes agiles mettent en place la DoD et les AC, c’est à dire une liste de critères à vérifier, afin de déterminer si les User Stories ou tâches peuvent vraiment être considérées comme « terminées ». Plus précisément, selon Ken Schwaber, la Definition of Done est une « description formelle de l’état de l’incrément lorsqu’il répond aux mesures de qualité requises pour le produit ». Ces « conditions de validation/acceptation » peuvent regrouper à la fois les objectifs à atteindre côté Produit et côté Processus. A noter que la DoD est générique, elle s’applique à l’ensemble des User Stories. Les AC sont spécifiques à chaque User Story.

Piste n°7 : Déployer une solution intégrée

Ce n’est pas nous qui le disons:

By 2024, 60% of organizations will have switched from multiple point solutions to value stream delivery platforms  to streamline application delivery.

Gartner 21

Une solution intégrée permet de regrouper tous les outils dans une même chaine de valeur et ainsi d’obtenir une traçabilité sans coupure.

Une solution comme Tuleap, permet de gérer tout le développement d’un logiciel, depuis l’idée initiale jusqu’à sa livraison, en connectant tous les éléments automatiquement et sans faille.

Toutes les équipes peuvent s’appuyer sur un socle unifié et partager un référentiel commun. La gestion des risques et la gestion des changements sont sous contrôle. On peut trouver facilement l’information, l’historique, remonter dans les versions de code. Face à un auditeur qualité, c’est un atout considérable !

solution intégrée

Aller plus loin