Industrie 4.0, industrie numérique, industrie du futur, usine du futur… ces termes évoquent tous la dynamique de transformation des entreprises industrielles pour évoluer vers une digitalisation de leur fonctionnement. Cette digitalisation industrielle se fait par étapes : la modernisation de la chaine de production, le développement de l’offre de technologies liées à l’industrie du futur et le développement des compétences pour faire face à ces transformations.

Focus sur l’industrialisation logicielle, l’élément clé pour améliorer les processus de production du logiciel et surtout qui met l’accent sur la création de valeur des produits !

L’industrie 4.0 ou l’Usine du Futur, c’est quoi ?

Dans le secteur industriel, en France comme dans le reste du monde, les entreprises doivent faire face à de multiples bouleversements : un marché dont les attentes changent aussi vite que la météo, l’arrivée de solutions technologiques hyper-innovantes, des relations commerciales centrées sur le client et des modes de consommation qui ne cessent de changer. Et le seul élément qui fait le pont entre tout cela, c’est le logiciel.

La nouvelle révolution industrielle

RÉVOLUTION 1.0
XIXe siècle

Mécanisation,
révolution de
l’hydraulique et des
machines à vapeur

RÉVOLUTION 2.0
Début XXe siècle

Production de masse,
chaîne d’assemblage,
révolution de
l’électricité

RÉVOLUTION 3.0
Fin XXe siècle

Programmation et
automatisation

RÉVOLUTION 4.0
XXIe siècle

Industrie 4.0 : digitalisation de
l’usine,
modernisation de la chaine de production logicielle

L’Usine du Futur fait référence à la 4ème révolution industrielle après la mécanisation, l’industrialisation et l’automatisation. C’est un concept qui a pour but de rendre les usines plus intelligentes en ayant recours à de nouveaux outils de production et à l’internet des objets (IoT). Cette révolution technologique est porteuse de changements culturels et organisationnels pour les entreprises. En effet, il s’agit de rendre les usines encore plus efficaces, plus compétitives, voire plus agiles, à l’heure où la valeur de leurs produits et services est intimement liée au « logiciel » : logiciels embarqués via une puce, logiciel débarqué dans un drone ou logiciel de service…

Industrie 4.0: l’indispensable maitrise des logiciels

A l’intérieur des usines, les équipements changent : machines aux performances élevées, technologies de l’information, capteurs communicants, l’IIoT (Industrial Internet of Things), outils de pilotage des projets, suivi de la qualité logicielle. Le but ? Rassembler, centraliser, organiser, livrer… mais aussi produire des produits performants, renforcer la productivité, raccourcir les délais de livraison, optimiser les coûts de fabrication et améliorer le time-to-market.  

L’usine du futur passe par l’usine logicielle.
La maitrise du développement logiciel doit être au cœur du processus de transformation numérique des entreprises industrielles.

Dans l’industrie 4.0, le logiciel est indispensable à tous les niveaux. C’est devenu la pierre angulaire de tous les marchés, ce qui confère l’avantage concurrentiel. Désormais, un des éléments clés de la transformation digitale des entreprises est la maitrise du logiciel qu’elles produisent, que l’on considère :
– le logiciel pour les besoins d’amélioration de leur propre SI,
– ou le logiciel en tant que composant d’un produit ou d’une service, ce qui apporte de l’innovation, de la valeur.

Pourquoi la transformation numérique des industriels repose sur le « logiciel »

Il ne s’agit pas ici de dire que la transformation digitale passe par l’installation de nouveaux logiciels au sens « outillage ». L’industrie 4.0 doit être mise en oeuvre pour servir la stratégie de l’entreprise et, comme tout changement, elle doit passer par un changement de culture et s’accompagner de modifications dans le fonctionnement opérationnel de l’entreprise, avec une mise en réseau de tous les services. Nous parlons ici de logiciel au sens de « maitrise des processus de développement du logiciel »: contrôler, automatiser, gérer sa chaine de production de logiciels.

Voici pourquoi il est si important pour les entreprises industrielles de moderniser leur chaine de production logicielle :

1. Répondre à la demande

Toute entreprise doit répondre aux attentes du marché. En B2C comme en B2B, les clients sont les premiers à se digitaliser et à attendre des entreprises des innovations technologiques toujours plus poussées avec des produits plus connectés les uns des autres, des applications nouvelles. De plus, l’IoT est un gisement d’opportunités très significatif pour les industriels.

2. Se différencier de la concurrence

L’Internet of Things (IoT) est une technologie qui repose sur des objets interconnectés capables d’interagir et d’analyser leurs environnements. Cela n’est possible que grâce à des solutions logicielles à la pointe et de qualité. Celles-ci leur permettent de communiquer, d’échanger et d’interpréter la masse de données collectées. Santé, aéronautique, défense, sécurité, automobile… les entreprises industrielles doivent prendre conscience que désormais, la valeur de leurs offres réside dans la qualité de l’avancée technologique qu’elles offrent. Le logiciel est une opportunité essentielle de différenciation, c’est par lui qu’une entreprise peut s’insérer de manière pérenne sur un marché, voir le disrupter.

3. Maîtriser un écosystème complexe

L’industrie 4.0 impacte aussi bien le cœur de l’usine que l’ensemble de l’écosystème de l’entreprise industrielle. Au-delà des opérations internes, toutes les interactions avec les partenaires clés de la chaîne de valeur, de la gestion des fournisseurs jusqu’à la relation consommateur, sont impliquées dans la digitalisation industrielle. Les entreprises doivent donc intégrer leurs partenaires dans leur production logicielle et leur proposer un environnement collaboratif sécurisé.


Transformer la chaine de production industrielle avec du logiciel

Incontestablement, la maitrise du logiciel produit fera partie des moteurs de la transformation numérique des industries. L’organisation entière du cycle de vie du produit évolue. La question est donc : comment moderniser sa chaine de production, désormais chaine de production logicielle ?

Un environnement de travail plus collaboratif

La révolution numérique passe aussi par une révolution culturelle. Un changement d’état d’esprit est nécessaire pour aller vers une entreprise moins cloisonnée, plus collaborative, où chaque équipe cherche à s’aligner sur les objectifs communs et ne se contentent plus simplement de réaliser ses tâches quotidiennes. Le partage d’information passe par un environnement de travail physique mais aussi virtuel, mettant en relation direct les différents services de l’entreprise. En effet, la digitalisation est présente à chaque niveau de la chaîne de valeur de l’industrie, créant ainsi une véritable usine connectée : de la R&D à la fabrication, la qualité, la livraison, la vente, le service clients…

Automatiser les processus de développement

La mutation des entreprises vers le numérique ne se résume pas à l’adoption intensive de technologies. Néanmoins, les outils de gestion et de suivi de la production deviennent vite indispensables pour les entreprises. Ce sont les instruments de pilotage de l’entreprise.
Toute révolution dans le monde industriel passe une partie d’automatisation. Pour la révolution 4.0 il s’agit d’automatiser au maximum la production et la maintenance des applications afin d’améliorer leur qualité et leur délai de livraison. On va donc créer une véritable usine logicielle. Les développements réalisés ne peuvent plus attendre de longues mises en production. C’est justement ce qui explique la montée en puissance des approches et outils DevOps, une nécessité aujourd’hui dans notre société numérique. L’enjeu actuel consiste à maîtriser les outils pour gérer les versions, builder les projets, automatiser les nombreux tests, faciliter le déploiement d’applications. Et la mise en place de ces bonnes pratiques lors des différentes étapes du développement contribuent à la qualité finale de vos applications.

Comme le prouve de nombreux exemples de grosses organisations, l’ingénierie logicielle est au coeur des préoccupation des industriels. Pour ne pas être perdu en chemin, il devient urgent de fournir à vos équipes un environnement de travail adapté aux exigences de production automatisée et de livraison rapide de logiciel.

Garder la maitrise et assurer la continuité numérique avec des logiciels Open Source

La continuité numérique est la capacité à disposer de l’ensemble des informations numériques d’un produit de manière pérenne, pendant toute la durée du cycle de vie. L’objectif est que les informations soient complètes, disponibles et donc utilisables.

Plus l’entreprise est équipée de solutions intégrées, PLM, ALM, etc plus la traçabilité est possible sur l’ensemble du cycle de vie des projets. Une solution qui couvre absolument tout est illusoire, pour le moment. Et tout développer en interne pour être certain de répondre aux besoins spécifiques de l’entreprise est d’une autre époque…
La solution ? Les entreprises doivent s’appuyer sur des solutions Open Source qui assurent l’intégration et la cohérence des applications qu’elles utilisent et des informations qu’elles produisent. C’est le moyen de supporter les processus transverses. C’est grâce à de telles plateformes que les entreprises pourront être Agiles et remplacer les différentes composantes de leur système d’information au rythme de leurs besoins, tout en conservant la continuité numérique.

De plus, seules les plateformes open source permettent de garder la maîtrise totale du système d’information et de soutenir une stratégie digitale en toute indépendance. C’est seulement en adoptant cette nouvelle génération d’outils innovants que les entreprises pourront réaliser la continuité numérique indispensable à leur transformation.

Tuleap au service de la transformation numérique

Avec la transformation digitale, le grand défi consiste à créer des produits ou des systèmes avec des composants à la fois matériel et logiciel. Tuleap nous a convaincu par ses capacités à prendre en charge la gestion de projets hardware et software. Cela fait une énorme différence avec les autres outils du marché.

Un Chef de Projet d’un fabricant suisse de semi-conducteurs

lectus porta. mi, sit neque. ut massa fringilla venenatis