La gestion du cycle de vie des applications représente aujourd’hui un véritable facteur clé contribuant au succès des entreprises qui font du logiciel. Ses enjeux divers et multiples, allant bien au-delà de l’amélioration des performances globales, font de cette approche un atout non négligeable pour toute entreprise : retrouvez ci-dessous les concepts et bénéfices fondamentaux de l’ALM. 

make team collaborate
Le logiciel d’Application Lifecycle Management Tuleap: tous les outils, toutes les équipes, au même endroit

ALM, qu’est-ce qui se cache derrière cet acronyme ?

Nous vivons désormais dans un monde axé sur les logiciels, dont la qualité et la puissance impactent directement les résultats des entreprises et leur capacité à réussir. Raccourcir les délais de livraison, accélérer le time-to-market, veiller la qualité des produits; les organisations sont constamment à la recherche de moyens pour optimiser toutes les étapes du cycle de vie des applications logicielles. Ainsi est né l’Application Lifecycle Management, la Gestion du Cycle de vie des Applications en français.

L’objectif de l’Application Lifecyle Management est d’améliorer la gestion de vos projets et gérer entièrement le cycle de vie du logiciel, depuis son idée de départ jusqu’à sa mise en production et sa phase de maintenance, en passant par sa conception, sa réalisation et sa validation.

Tous les départements de l’entreprise peuvent être impliqués dans le cycle de vie de l’application: bureau d’étude, recherche et développement, design, marketing, qualité, service après vente…. L’ALM fournit donc des outils aux équipes techniques et aux spécialistes métier et fonctionnel (qui vont développer le logiciel à proprement parler, le tester) mais également aux équipes marketing et commerciales (qui vont faire des propositions en fonction des attentes marché, de la concurrence) et aux utilisateurs finaux (qui vont avoir de vrais cas d’usages et feront potentiellement remonter les incidents).

L’ALM va donc être utilisé aussi bien dans l’analyse des besoins, la gestion de projet, le cycle de développement logiciel, le support (HelpDesk), le contrôle de la qualité… La gestion du cycle de vie des applications (ALM, Application Lifecycle Management en anglais) peut ainsi être définie comme « l’ensemble des personnes, des outils et des processus participant activement à l’évolution d’un logiciel de sa conception, en passant par son développement, testing et déploiement, jusqu’à sa fin de vie ». 
Plus précisément, l’ALM englobe de multiples disciplines, traditionnellement séparées dans le processus de gestion de projet, qui sont orchestrées : Gestion de Projet, Gestion des Tests et Assurance Qualité, Tracker et Suivi des tickets, Gestion des Exigences, Développement Continu, Gestion des Documents, et bien d’autres encore.

L’un des enjeux majeurs de la gestion du cycle de vie des applications est de créer un environnement et un climat propice à la communication et collaboration des différentes équipes, allant par conséquent contribuer à une amélioration sensible des performances globales de l’entreprise

Les bénéfices d’un logiciel ALM ?

Vision commune et optimisation des coûts

La gestion du cycle de vie d’un produit vise à définir une vision et direction claires au sujet d’une application donnée, bien avant que son développement soit lancé. En effet, les logiciels de l’Application Lifecycle Management font en sorte que les projets de gestion et de développement d’une application puissent converger afin d’en tirer une ligne directrice, servant de point de référence pour l’alignement des équipes. Cela contribuera non seulement à optimiser la cohérence et efficacité des actions menées, mais également à réduire considérablement les risques ainsi que les coûts, et cela, en termes de temps et argent. 

Traçabilité accrue des processus

Cette approche de gestion permet à tout type d’entreprise d’avoir une vue d’ensemble plus claire de ses processus grâce à des outils ALM intégrant de multiples fonctionnalités. Cela signifie bénéficier d’une solution tout-en-un qui regroupe toutes les équipes et tous les outils au même endroit. Ainsi, les outils ALM participent activement à l’amélioration de la visibilité et de la traçabilité des opérations à tous les niveaux : ils assurent le suivi de ce qui a été défini, fait et potentiellement modifié (notamment les exigences des applications) au fil du temps. De plus, une solution ALM comme Tuleap, c’est-à-dire intégrant une gestion plus fine de l’attribution des droits d’accès aux projets, va pouvoir garantir une visibilité complète à toute personne impliquée, que cela soit des développeurs, membres de différentes équipes, clients internes ou encore des tiers. 

Amélioration de la prise de décision

Les outils ALM comprennent des fonctionnalités, telles que le contrôle de version et le suivi en temps réel, qui permettent à l’entreprise d’avoir une vision globale claire et disponible à tout moment sur chaque aspect de l’application. Cela va faciliter la formulation des prévisions relatives aux évolutions futures et potentiels changement à envisager pour que l’application concernée reste compétitive sur le marché. Par conséquent, l’adoption de ces outils va avoir un impact positif également sur le processus de prise de décision, tout en améliorant la qualité livrée et les performances globales de l’entreprise.

Gage de conformité

Les outils de gestion du cycle de vie des applications se révèlent être extrêmement utiles en particulier pour toute organisation devant se conformer à des normes exigeantes en termes d’assurance qualité et de sécurité. Puisque les spécifications des clients sont établies et validées avant que tout processus de développement démarre, et que d’ailleurs en cas de modifications tout est enregistré et traçable, il est finalement plus simple de prouver aux auditeurs la conformité du produit aux normes correspondantes. 

Les trois piliers de la gestion de vie des applications

N° 1 Gouvernance

Elle représente l’ensemble des décisions prises au sujet d’une application. Lors de cette première étape, il est fondamental de s’assurer que toutes les caractéristiques fonctionnelles et non-fonctionnelles ainsi que tous les besoins et objectifs auxquels l’application doit répondre soient bien définis. Une fois les exigences établies et validées, le développement peut être lancé.

N° 2 Développement

Cette étape s’articule autour de toutes les opérations liées à la conception, la construction, les tests et finalement le déploiement d’une application. La phase de développement est au coeur de toute entreprise agile et DevOps, étant axée sur un processus d’intégration continue qui vise à garantir des releases beaucoup plus fréquentes d’applications qualitatives, fortement optimisées. 

N° 3 Exploitation et maintenance

Une fois les tests validés et l’application déployée aux utilisateurs finaux, il y existe toute une série d’opérations qui doivent être assurées, dans le but de faire évoluer l‘application en permanence, au travers d’entretiens réguliers et de mises à jour (par exemple, pour résoudre des bugs techniques, rajouter des fonctionnalités…) jusqu’à son éventuel retrait du marché. 

Choisir le bon outil ALM: Les fonctionnalités indispensables

Les outils ALM proposent des méthodes différentes ainsi qu’un vaste choix de fonctionnalités parmi lesquelles il est possible d’en identifier des essentielles pour la gestion optimale de tout projet.

Tuleap, solution ALM tout en un

Suivi des Projets et Gestion Agile

Les outils de gestion du cycle de vie des applications intègrent généralement des fonctionnalités permettant de définir, planifier et prioriser plus facilement son workflow, notamment grâce à des approches agiles telles que Scrum, Kanban ou SAFe. Il s’agit donc d’outil de gestion de projet agile et non agile, qui vont améliorer l’organisation des projets, le suivi des tâches, mais qui vont également encourager la communication et collaboration au sein des différentes équipes de l’entreprise. Par conséquent, moyennant cette approche agile, les projets pourront être planifiés et lancés le plus efficacement possible, ce qui va assurer aussi des livraisons plus rapides et fréquentes. 

L’outil doit être suffisamment souple pour pouvoir facilement intégrer les workflow existants. Les organisations qui souhaitent passer d’une méthodologie waterfall à une approche Agile doivent choisir un outil ALM qui supporte les deux et qui permet une transition progressive. Tuleap le permet par exemple.

Tracker et suivi des tickets

Dans tout outil ALM tel que Tuleap, un système de suivi des tickets ou bug tracker est indispensable. Il garantit le stockage, le suivi des artefacts (ex. tâches, bugs techniques, exigences, tickets clients, activités en tout genre…) mais également la possibilité de les associer entre eux, de manière à ce que toute opération soit enregistrée et traçable. L’ un des principaux avantages de ce système de tracking et gestion des tickets est la centralisation des informations sur une plateforme commune, fonctionnant comme une base de données consultable à tout moment. Mais attention à bien regarder ses capacités de flexibilité : il n’y a pas que le département IT ou les équipes techniques qui doivent pouvoir s’en servir ! Son utilisation doit pouvoir convenir à tous les services de l’entreprise ayant besoin de suivre un ou plusieurs éléments liés à leurs différents projets. Il faut donc que l’outil de tracker propose des possibilités de configurations poussées, pour créer des flux de travail des plus simples au plus avancés.

Exemple de suivi des tickets dans Tuleap et des graphiques pour la gestion de projet

Gestion des Tests et Assurance Qualité

Il s’agit d’une fonctionnalité permettant aux entreprises de vérifier la qualité des logiciels qu’elle produit. L’idéal est de centraliser la gestion des tests manuels et automatiques sur une même plateforme, évitant ainsi que les utilisateurs jonglent entre plusieurs interfaces et documents pour retrouver toutes les informations nécessaires au suivi de la qualité du logiciel en cours de développement. En regroupant toutes les opérations de testing au même endroit, un bon outil ALM assure la gestion des tests et le suivi des résultats en temps réel, un facteur clé pour l’assurance qualité du produit. 

Développement continu, DevOps

Le développement continu est un terme assez large qui englobe plusieurs aspects complémentaires liés au processus itératif de développement logiciel : l’intégration, la livraison et le déploiement continus. On peut alors parler de l’approche DevOps, combinant développement et opérations, qui représente l’union des processus, des personnes et des outils travaillant ensemble pour proposer continuellement de la valeur aux clients.

Les outils de développement logiciel continu participent activement à mieux planifier, suivre et gérer toutes les phases et les opérations d’un projet, agissant ainsi sur le cycle de vie des applications développées. Les outils ALM contribuent non seulement à améliorer la collaboration entre les équipes, mais également à faciliter leurs tâches grâce à l’automatisation d’un grand nombre de processus : entre autres, l’intégration, la revue de code, les tests et la validation.

Généralement, les outils de gestion du cycle de vie des applications fournissent la possibilité d’intégrer de nombreux autres plug-ins (par exemple Git, Gerrit, Jenkins) dans le but d’élargir l’éventail de fonctionnalités dont l’entreprise va pouvoir disposer pour ses projets de développement logiciel.

Gestion des exigences

La gestion des exigences est une composante essentielle dans la gestion de projet agile qui a pour objectif la satisfaction du client et d’éventuelles parties prenantes internes et/ou externes au projet de développement logiciel.
Cette discipline s’articule autour de plusieurs opérations s’étendant sur toute la durée du projet : tout d’abord l’analyse, la définition et la validation des exigences, et ensuite leurs potentielles modifications et suivi de conformité.

Plus précisément, une fois que les exigences fonctionnelles et non-fonctionnelles ont été établies et validées, elles servent de ligne directrice pour les différentes équipes : elles forment des baselines d’exigences . D’ailleurs, toute modification d’exigences au cours du cycle de développement est enregistrée afin d’assurer une transparence et traçabilité complètes, cela étant d’autant plus crucial à des fins d’audits.  

Gestion des documents

Les documents restent encore très présents dans les projets. Se pose alors la question de leur gestion, sécurisée, centralisé, pour chaque équipe. Il est toujours possible de les gérer avec un outil tiers non intégré à l’ALM, néanmoins, dans un souci de traçabilité et de simplicité, il est préférable que chaque équipe ait sun environnement collaboratif directement accessible dans l’ALM.

Par exemple, Tuleap fournit un module de gestion collaborative des documents, qui permet à chaque équipe de créer, versioner, valider des documents: pages wiki, tableaux excel, fichier pdf….Plus précisément, il est possible d’attribuer de différents droits d’accès aux utilisateurs afin de contrôler qui peut lire, créer, modifier ou même partager en toute sécurité les fichiers qui y sont hébergés.

La création de différents espaces de travail, publiques ou privés, facilite la coopérations des équipes sur un ensemble de documents qui, en plus, peuvent être reliés aux différentes étapes et activités d’un projet.
La gestion collaborative de documents est ainsi une solution intégrée permettant à ses utilisateurs de rester plus facilement informées sur toutes les actions et mises à jour du projet effectuées.

Pour conclure sur le cycle de vie d’un logiciel ou d’une application

La gestion du cycle de vie de l’application est primordiale à la réussite d’un projet de développement logiciel. C’est l’assurance d’une gestion de projet efficace, d’un processus qualité rigoureux et d’une meilleure communication entre tous les acteurs. L’utilisation d’un logiciel d’Application Lifecycle Management va permettre d’apporter une meilleure productivité des équipes et un suivi en temps réel de l’avancement des tâches et du projet de façon plus générale.


Découvrez le 1er outil ALM Agile 100% Open Source

Donec eget Phasellus Donec risus venenatis dolor. ut sit elit.